Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

TUTTI
tutti

TOUTE MA MUSIQUE BLACK.
Contacter l'auteur de ce blog

5 DERNIERS ARTICLES
- TINA TURNER
- QUIZ.2
- JAZZ WOMEN
- QUIZZ MUSICAL WHO IS
- LUTHER ALLISSON
Sommaire

5 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- TINA TURNER
- BRENTON WOOD
- WILD BILL MOORE
- CONCERT CHUCK BERRY A SETE 2008
- PAUL 'Sir Raggedy' FLAGG

BLOGS FAVORIS
1.Tutti
Ajouter tutti à vos favoris

LIENS FAVORIS
- denver limousine
- film streaming
 JAMES BROWN IS DEAD Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Il fallait bien que cela arrive mais si vite et si tôt c'est dommage. Dommage pour la soul et pour la musique black toute entière pour ne pas dire la musique de variété Rock du Monde. Affaiblie par une cancer il s'est éteint à l'age de 73 balais, âge qui de nos jours n'est pas très vieux. Enfin j'espère pour moi. ! Il est décédé à Atlanta une des villes sacrés du blues, Soul et R&B.

James Brown était une machine à fabriquer des tubes planétaires. Pourtant inspirée du blues Gospel, sa musique est en réalité inclassable. C'est pourquoi les genres qui suivirent, rap, Hip Hop, se disent être les enfants du « Godfather of Soul » C'est certainement vrai lorsque l'on connaît le nombre extravagant de samples de ses chansons ou de ses lignes rythmiques dans les titres des rappers.

Plus funky que soul à mon oreille, c'est un des piliers de ma discothèque, de ceux qu'il faut réécouter pour se donner la pêche. Depuis le succès de "Please, Please, Please" en 1956, le chanteur s'est tout réapproprié : la soul music, le rythm'n blues, le funk et même le rap. Connu pour ses performances scéniques et ses tenues de scène, devenu l'homme le plus imité du show business, James Brown, également surnommé "Mr Dynamite", a enregistré plus de cinquante albums, vendus à des millions d'exemplaires dans le monde. Mr Sex Machine est entré au Panthéon des gloires de la musique noire américaine.

Ce n'était pourtant un modèle de vertu. Il a goûté à toutes les substances interdites, Il a connu la prison, (Il écope de sa première condamnation à 16 ans pour avoir pris part à un vol à main armée). C'est dans un pénitencier qu'il rencontre Bobby Byrd et entre dans son groupe de gospel, avant de rejoindre, en 1952, les Starlighters, qui changent alors de nom pour devenir James Brown and the Famous Flames. Le groupe enregistre deux albums, "Please, Please, Please" en 1956, et "Try Me" en 1958, tout en délaissant quelque peu le gospel pour un rhythm'n blues bien plus nerveux. James Brown avait également enchaîné séjours en prison et cures de désintoxication.

Pour avoir frappé sa femme et échappé à la police, en 1988, James Brown est condamné à six ans de prison. Il est mis en liberté conditionnelle en février 1991 et remonte aussitôt sur scène, décrochant l'année suivante un Grammy pour l'ensemble de sa très riche carrière. (AP)

 C'est en 1962, que James Brown enregistre un album live à l'Apollo de New York : Superbad et Get Up, Get Into It, Get Involved, qui finira par Hot Pants

C'est un succès colossal. Deux ans plus tard, il officie en solo et connaît ses premiers grands succès en tant que tel : l'album "Out Of Sight" contient les tubes "Papa's Got A Brand New Bag" et "I Got You (I Feel Good)", aujourd'hui des grands classiques.

 En 1968, il chante "Say It Loud I'm Black and I'm Proud" (Dites haut et fort, je suis noir et j'en suis fier) qui deviendra un cri de ralliement pour toute une communauté. En 1970, c'est l'apothéose avec "Sex Machine", peut-être le point d'orgue de sa carrière.

 Dans les années 1970, la vague disco arrive et mettra un terme a son ascension. Malgré qu'il continuât avec Pacesetters, et renoue avec le succès grâce à "It's Too Funky Here", en 1978. Les Blues Brothers lui rendent hommage à l'aube des années 1980 en lui confiant un rôle de prêtre ou il chante un gospel dans ce film devenu lui aussi culte. Et c'est vraiment le cinéma qui le relance puisque le film "Rocky IV", en 1986, lui permet de triompher avec "Living in America »

 PS Pour e »n savoir plus rendez-vous sur : : http://tutti.allmyblog.com/10-godfather-of-soul.html

 PS 2. Robert Fabre, l'éternel second rôle de l'Union de la gauche et président du MRG s'est éteint samedi à 91 ans.

  Lire les 1490 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 26-12-2006 à 17h13

 BESSIE SMITH Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

"The Empress of the Blues."

 Bessie Smith est née probablement en 1894 à Chattanooga dans le Tennesse, en plein ghetto de la ville. Elevée dans une pauvreté extrême, elle commence très tôt à gagner sa vie en chantant dans les rues de Chattanooga avec son frère Andrew. C’est là qu’elle fut adoptée par Ma Rainey qui tournait dans la région avec les « Rabbit Foot Minstrels ». Bessie qui était déjà à douze ans une grande belle fille, assez forte et très foncée, fit partie de cette troupe.

Ma Rainey la plus géniale des vocalistes de son temps, chantait avec une grande austérité, sans nul mauvais goût, sans sentimentalité niaise. Elle fut un guide remarquable pour sa jeune protégée. A ses débuts, le style de Bessie certainement ressemblait de très près au sien, suite de phrases courtes, envolées toujours symétriques par rapport aux temps et le son de la voix, dur et sans afféterie. Pour Bessie, ce fut un sens d'une ligne mélodique simple, son intensité du balancement, et son traitement si particulier de la voix, des notes modulées avec une tragique émotion, les longues inflexions qui la différencia

Frank Walker, directeur artistique de « Columbia », entendit Bessie Smith dans un boui-boui de Selma en l'Alabama et ce fut le grand choc : « C'était une gosse de 17 ou 18 ans, mais jamais je n'avais entendu quelqu'un mettre tant d'émotion et de tourments dans sa musique. » Le 16 février 1923, Bessie enregistre avec Clarence Williams «Down Hearted Blues » écrit par Alberta Hunter quelques années auparavant , dont il faut retenir la phrase clé:« Je tiens le monde dans une bouteille et le bouchon dans ma main. »

Cette date doit être considérée comme l'une des plus importantes de toute l'histoire de l'art négro-américain. Le blues faisait une grande entrée dans le disque, étonnant mariage du blues nègre et du phonographe. Personne n'avait encore enregistré ce genre de musique à l'échelon du continent. Le disque fut lancé sans publicité, aux débuts seuls les dépositaires du Sud en commandèrent quelques exemplaires. Et ce fut l'extraordinaire succès qui stupéfia tout le monde. Les Noirs, du Sud d'abord puis du Nord ensuite, transformèrent cette édition limitée en un best-seller. Pendant de longs mois le titre fut enBessie Smith venait d'imposer définitivement le vrai blues et le futur succès des «race records. Elle restait évidemment avant tout une chanteuse à l'usage exclusif des communautés noires. tête des charts. A la fin d'une année d'exploitation, deux millions d'exemplaires avaient été vendus. Bessie était célèbre. De toutes parts, les firmes de disques s'intéressent alors au blues « authentique », et changent leurs fusil d'épaule,

Le succès de ce premier disque lui ouvrit bien des portes Elle créa sa propre troupe et se produisit dans les grandes villes y compris New York.

 Bien entendu cette nouvelle vie la transforma et elle dépensa son blé à tous vents.Toute sa famille, ses trois sœurs et son frère vivaient avec elle. Jack Gee, son mari fut également son impresario. Son influence ne fut pas très bonne pour la carrière de Bessie, bien qu’ils réalisent des gains fabuleux. Grisée par son succès, buvant de plus en plus, grossière, arrogante, insultante, il lui arrivait même de se servir de ses poings pour remettre à leur place les gens du spectacle qui ne filaient pas doux. Mais le succès était toujours là.

 Plus tard, la roue de la fortune a tourné, sa gloire ne durât que sept années. En 1930, « l'Impératrice du blues » (ce titre fut inventé par les dirigeants de Columbia) se retrouvait dans la misère. Pour deux raisons : la crise économique qui avait considérablement réduit l'activité des maisons de disques et la désaffection du public pour le blues. Et pourtant Bessie Smith enregistra en dix ans 160 morceaux !

 La grande équipe qui entoura la chanteuse fut celle de Fletcher Henderson qu’elle adorait. Deux des principaux solistes du grand orchestre Henderson participaient le plus souvent aux sessions : le trompette Joe Smith et le trombone Charlie Green. Il faut bien admettre qu'elle était peut-être la plus magnifique des artistes de jazz, la plus évoluée, la plus audacieuse, bien que l'accompagnement des pianistes du style Clarence Williams à ses débuts soit d'une affligeante raideur

Elle a chanté à l'Apollo en 1935 et a remplacé Billie Holiday dans le « show Stars Over Broadway » et elle apparaîtra dans le film « St Louis blues » avec le hit du même nom qui sera dans la bande sonore.

 Le soir de 26 septembre 1937, Smith meurt dans un accident d'automobile en traversant Clarksdale dans le Mississippi avec son petit ami Richard Morgan (oncle du musicien de jazz Lionel Hampton). Le bras de Bessie fut arraché : hémorragie. D'inexplicables retards empêchèrent son transport dans un hôpital. Cette mort donna lieu à des rumeurs selon laquelle elle aurait été victime du système médical raciste en vigueur à cette époque.

 Smith a eu une influence musicale importante sur des chanteuses comme Billie Holiday, Sarah Vaughan, Dinah Washington, Nina Simone, Janis Joplin et Norah Jones. Sa voix puissante et son style de chant sont une contribution importante à l'histoire de la musique populaire.

A retenir dans sa discographie Gulf Coast Blues," "Jealous Hearted Blues," et "Cold in Hand Blues" Elle s'est décrite dans ces blues, car elle a véritablement mené la vie de chien qu'elle psalmodiait avec tant de tristesse, elle a réellement connu les heures où « Nobody knows you when you're down, and out » : nul ne vous connaît plus quand vous êtes en bas de l'échelle.

 

 (1) Une première tentative avait bien eu lieu en 1920 par Mamie Smith (sans parenté avec Bessie) pour Okeh, mais elle ne fut qu'un coup d'essai.

.

  Lire les 1436 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 03-01-2007 à 11h48

 NINA SIMONE Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Dans la nouvelle catégorique que je viens d’ouvrir, celle du blues, j’ai commencé arbitrairement par les Divas. Je ne pouvais pas continuer sans faire un saut dans le temps pour citer Nina Simone. Cette femme, qui sur la fin de sa vie perdait un peu les pédales reste pour moi une étoile hors de notre galaxie. Nous reprendrons le cour normal du temps, après. Et de toute façon je fais ce que je veux.

 Eunice Kathleen Waymon, Nina Simone donc, (1) est née en 1933 (*) dans Tryonn Caroline du Nord, fille de prêtre méthodiste. Dans une ambiance musicale continue, elle a appris a jouer du piano très tôt. Malgré des difficultés financières ses parents lui permettent d’étudier la musique et donc le piano classique. En 1943, âgée de dix ans, elle donne son premier concert public dans la bibliothèque de la ville. Un couple de blanc demande à ses parents assis au premier rang de partir. Eunice, ne comprenant pas, intervient et oblige le couple de blanc à renoncer. C’est son premier contact avec la ségrégation raciale. Elle postulat pour une grande école de piano l'institut de Curtis mais elle fut recalée. Elle persiste à dire que c’est parce qu’elle était noire. Elle continue à travailler durement pour devenir la première concertiste classique noire en Amérique. Sa famille maintennant installé à Philadelphie, elle a commencé à donner des leçons de piano. Quand elle a découvert qu'un de ses étudiants jouait dans un bar à Atlantic City et payé mieux qu’elle pour ses cours, elle a décidé d'essayer cet itinéraire elle-même. Ce fut la rencontre avec Faith Jackson, prostituée noire de luxe connu sous le nom de Kevin Mathias, qui lui fit connaitre la vie. Elle l’emmena à Atlantic City en 1954 pour une durée de deux mois où elle décrocha une place de pianiste au Midtown Bar & Grill.

Elle a adopté le nom de Nina Simone pour éviter la désapprobation religieuse de la voir jouer dans des boites Le patron l’invita à chanter. Elle eu un joli succès notamment aupès ds jeunes. Bientôt elle jouait dans de meilleures boîtes de nuit, commenca la scène au Greenwich Village..

 En 1957, Nina Simone avait un agent, et l'année suivante a publié son premier album, «Little Girl Blue » Son premier simple, «I Loves You Porgy,"  de Porgy et de Bess qui avaient été popularisé par Bille Holiday et sa carrière dans le disque débuta, mais se fit rouler dans la farine par son agent et producteur. Pour son prochain album elle a signé avec Colpix.

 Nina Simone Don brièvement marié en 1958, et divorcé le l'année suivante. Elle a épousé Andy Stroud en 1960 un ancien détective de police qui est devenu son agent et divorca en 1970. Elle a eu une fille en 1961, Lisa Celeste. Cette fille, séparée de sa mère pendant de longues périodes dans son enfance, a par la suite lancé sa propre carrière avec le nom de…., Simone.  Nina Simone faisait partie du mouvement de droits civiques et plus tard du mouvement noir de puissance.  Ses chansons sont considérées par certains comme hymnes de ces mouvements, et leur évolution prouve le désespoir croissant posés par les problèmes raciaux américains. Nina Simone a écrit le «Mississippi Goddam » après que le bombardement d'une église de baptiste en Alabama ait tué quatre enfants. Cette chanson, souvent chantée dans des contextes de droits civiques, n'a pas été souvent jouée sur la radio. D'autres chansons de Nina Simone adoptées par le mouvement de droits civiques «Backlash Blues," "Old Jim Crow," " et "To Be Young, Gifted and Black."  Avec le mouvement de liberation de la femme « Four Women est devenue un hymne féministe, à l’heure où elle interpréte My Way popukarisé par F.Sinatra.

 Vers la fin des années 70, un conflit avec le fisc a mal tourné, elle du vendre sa maison, Elle avait refusé de payer ses impôts en protestation contre l’engagement de son pays dans la Guerre du Viêt Nam. C’est pas à notre Jojo national que cela arriverait, mais elle le devança puisqu’elle se « défisalisa » en se réfugiant aux Barbades puis sur les soncseils de Myriam Makeba elle s’exila au Libéria, et ira jusqu’à insceire sa fille dans école suisse. Le monde est petit.

En se mettant dans des situations passionneles pas possible, elle a perdu pied et tenta de se suicider. Elle repris la route en passant par Paris où elle connu un vrai succès d’estime. De retopur aux States, elle choisi de poursuivre sa carrière dans sa terre natale avec toujours à son répertoire ses chansons plutôt engagées. Elle connaît un succès planétaire lorsqu’un un film publicitaire britannique pour« Chanel n° 5 » s’accompagnait de "My Baby Just Cares for Me", piste extraite de son tout premier album. Un tube de chez tube. 

 Nina Simone entama un tour en Europe, d'abord aux Pays Bas puis dans le sud de la France dans les festivals de Jazz. Dans une période très troublée elle eut affaire avec les autorités judiciaires. Elle aurait utilisé un flingot pour calmer des voisins turbulents et causé un accident lors d’une de ses prestations qui provoqua des blessures à deux de ses spectateurs. Moralité ? Mise à l’épreuve et suivit pshy à la clé. Durant ses dernières années elle apparraisait souvent en fauteuil médicalisé avant d’entrer en scène. Elle est morte le 21 avril 2003, dans sa patrie adoptée, France.

 Nina Simone est souvent classifié en tant que chanteur de jazz, mais est elle st aussi ube grande chanteuse de black music, tout simplement. Nina Simone restera dans les mémoires des amateurs de Jazz , de Blues et autres musiques noires américaines comme une Diva, une excentrique désespérée, une créature exotique remarquable dans chaque aspect de sa personnalité est devenu légendaire. Un timbre de voix unique et jamais égalé. Nina Simone a écrit sa biographie dans un bouquin intitulé « I Put a Spell on You », Quel titre ?

 Et après ces « parlotes » si nous écoutions « Blues for Mama » ?

(1) Elle avait choisi la première partie de son pseudonyme en raison d'un amant latino américain qu'elle affectionnait (???) énormement qui l'appellait "niña" (fille en espagnol) et la seconde partie de son pseudonyme en hommage à Simone Signoret. Wikipedia

 

 

  Lire les 1407 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 16-01-2007 à 10h57

 LONNIE JOHNSON Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Le blues est né dans le sud des Etats Unis, c’est un art rural à la base, mais qui évoluera vers d’autres formes de son expression, entre autre celui plus sophistiqué des villes comme Chicago ou New York.Nous entamerons une petite ballade dans sa diversité.

Alfonzo "Lonnie" Johnson est né le 8 février 1894 à La Nouvelle-Orléans en Louisiane, élevé dans une famille de musiciens, il étudie le violon et la guitare pendant son enfance.  En 1917, après une tournée en Angleterre au sein d'une revue musicale, il trouve la plupart des membres de sa famille morts dans la pandémie de grippe de 1918. Sauf un frère avec qui il travailla.

 Au début des années 1920, Johnson travaille sur des riverboats, et s'installe à Saint-Louis dès 1925. Là, il gagne un concours d'Okeh Records et est engagé. Il s'ensuit une série d'enregistrements mémorables pour ce label entre 1925 et 1932, incluant des duos de guitare avec Eddie Lang. C'est également pendant cette période qu’il des apparitions sur les enregistrements du « Hot Five » de Louis Armstrong, de l'orchestre de Duke Ellington., en jouant des soli de guitare corde par corde qui inspira les futurs guitaristes de jazz comme Charlie Christian et Django Reinhardt et donnant à la guitare le rôle d'instrument soliste dans le jazz que l’on connaît aujourd’hui.

 La fortune étant changeante et il doit trouver des emplois qui vont de : domestique à ouvrier dans une fonderie en passant par concierge. Alors qu'il est employé à l'hôtel Benjamin Franklin de Philadelphie en 1959, il est découvert par le disc jockey Chris Albertson qui réussit à assurer à Johnson un engagement à Chicago au club Playboy. Johnson se produira ensuite avec Duke Ellington et son orchestre dans de grands concerts à Town Hall à New York. Il tourne également en Europe et enregistre plusieurs albums pour le label Prestige Bluesville.

Il se défendait d’être catalogué comme bluesman. Et pourtant quels jolis titres aux sens mélodique très poussé nous laisse-t-il. Lonnie Johnson reste comme un musicien pouvant jouer des blues très traditionnels et être un des précurseurs de la guitare jazz moderne.

 Il utilisa le piano puis le violon notamment dans « Falling Rain Blues (1925). En suite il enregistrera « The Night Cold Was The Ground (1925), Woman Changed My Life You Don't See Into the Blues Like Me »,  Lonesome Jail Blues ; Love Story Blues (1926), Blue Ghost Blues (1927), Low Down St Louis Blues), Racketeer Blues (1932). (1931° Plus tard, il placera quelques titres en 1948 dans les R&B charts "Pleasing You (As Long as I Live)," "So Tired," et "Confused."

 Elvis Presley et Jerry Lee Lewis, ont chacun rendu un hommage sincère avec des versions de «Tomorrow Night » pour le premier et « Bill Dahl » pour le second.

 Nous écouterons si vous le voulez bien un cours trop court extrait de « Another to Cry »

  Lire les 1432 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 25-01-2007 à 18h05

 PAUL ROBESON Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

A MON BEAU FRERE.....MP

Paul Robeson est né à Princeton (New Jersey le 9 avril 1898), Sa mère, un professeur, est morte alors qu'il n'avait que 5 ans. La famille déménagea à Westfield puis en 1910 à Somerville où son père officia comme pasteur ; il y étudia au lycée puis il excella dans le sport, le drame et dans le chant.

 En 1910 s'est déplacée, et Paul est allé au lycée de Somerville. Avec une bourse il fit des études universitaires à Rutgers jusqu'en 1915, le troisième étudiant de noir dans l'histoire de l'établissement. En dépit de l'opposition ouvertement raciste ; il fut un notable joueur de basket et de foot américain. Il fut d'ailleurs appelé deux fois pour participer aux championnats. Diplômé en droit dès 1919, il obtint son doctorat en 1923 et épousa l'une des premières femmes à diriger un laboratoire de pathologie.  Il exerca à New York mais en but à un racisme quotidien, il abandonnera son métier pour se consacrer à ses premières amours : la comédie, le cinéma (onze film à son actif) et le chant. Il jouera dans le film Showboat. C'est là qu'il créera le célèbre tube « Old Man River » avec un texte remanié.

Il se produira dans le monde entier New York, Vienne, Prague, Budapest, l'Allemagne, Paris, la Hollande, Londres, Moscou, et Nairobi.  Ses voyages lui ont enseigné que le racisme n'était pas aussi répandu en Europe qu'aux USA. Là-bas, il ne pourrait pas entrer dans des théâtres par la porte principale ou chanter sans intimidations et protestations, mais à Londres il a été accueilli avec les bras ouverts et un standing ovation.

 Dès le début de la guerre froide il n'hésitera pas à la condamner. Il reçu le Prix Lénine de la Paixet pour cela a été considéré en tant qu'ennemi par son gouvernement et en 1947, il fut convoqué par le comité de Chambre des activités anti-Américaines

 Le département d'état lui a refusé un passeport jusqu'en 1958, ce qui mis un terme à sa carrière. Il décédera le 23 janvier1976 après une retraite de dix ans.

Paul Robeson est une figure légendaire des militants des droits civiques dans le monde. Il restera dans la mémoire collective, un athlète, un interprète, et un militant activiste réussis.

 

Robeson est une véritable basse-baryton de la musique américaine. Il chantera dans plusieurs langues, Chinois, Russe, Yiddish, Allemand, etc..

Il se spécialisera dans le chant religieux les gospels et autres negro-spirituals, sans abandonner les chants folkloriques. « les Bateliers de la Volga », il enregistra néanmoins quelques morcaux de Jazz comme « Solitude » de Duke Ellington.

Puisque nous sommes actuellement dans le blues, je vous invite à écouter un extrait de « Saint Louis Blues » dans une version très roots dans le style de Bessie Smith.

 


  Lire les 1477 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 02-03-2007 à 20h13


|<< <<<  8   9   10   11   12  | 13 |  14   15   16   17   18   19  >>> >>|


SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 11-01-2006 à 17h45 | Mis à jour le 01-07-2015 à 17h43 | Note : 6.65/10